Les mots difficiles

lignes



lignes

Voilà une floppée de dictionnaires ! J'avais pensé en offrir quelques uns à Mamie mais je pense que c'est peine perdue : elle a du mal déjà avec l'ordre alphabétique, alors...

Et oui, parce que Mamie en aurait l'utilité d'un dico ! Parfois je me demande si elle se servirait du dico pour se corriger ou si elle les corrigerait pour que ça colle avec sa version du français... elle serait même fichue de rajouter ses mots dans la marge et de nous le dire avec une fierté non dissimulée !

Vous allez me demander "comment ça les 'corriger' ? "

Mmm et bien il arrive parfois (assez souvent en fait) que certains mots soient un peu trop compliqués pour la prononciation de Mamie. Donc elle se livre à l'art de l'à-peu-près, discipline où elle excelle d'ailleurs !

La Tchécoslovaquie devient la "Chécolobaquie" (autant vous dire que l'annonce de la dissolution de ce pays a été bien accueillie par Mamie ), le quad devient un "squad", les onomatopées se transforment en "momonapopées", ou encore les moyens mnémotechniques finissent en moyens "momotactiques"... Dernièrement Mamie nous a sorti "portocaya", remix du mot "portulaca" (nom d'une fleur de balcon) et "testocop" qui est, vous l'aurez deviné, la version de Mamie du mot "stétoscope"... Sinon, petit dernier, ya le "magnétiseur" qui devient le "magnétiste"...

Bon ça c'était les faciles... mais pour nous faire deviner "suisse", elle passe par "chuche", "pruche", "puche", "cruche", "nuche", "prusse"... Vous voyez parfois c'est pas évident de deviner ce qu'elle veut dire ! En fait, elle procède par tatônnements à haute voix, et pour trouver ça relève parfois du sport cérébral !

Je crois que le pire c'est à Papa qu'elle l'a sorti. Encore une fois en regardant le JT de 13h, elle sort "roo ceux là ils vont encore sicote"... Papa qui cherche, la regarde l'air de dire "de quoi ?". Elle rajoute alors "et bé ! Comme il dit le petit !" genre que Papa est couillon de pas avoir compris cette expression ! Pour info, "le petit" en question c'est mon frère, et il utilise en permanence le verbe "psychoter", entendez par là "se faire du souci pour pas grand chose" ou "être paranoïaque"...



Pauvre Mamie, même la langue française lui en veut !!!

lignes

Page générée le 06 - 12 - 2022, à 08 h 30.