La Couture

lignes accueil

Oh bien sûr je ne suis pas une pro, je sais faire les tâches de première nécessité : ourlets, reprisage, remplacer un bouton ou une fermeture éclair... Je ne pensais pas que c'était exceptionnel de savoir le faire, mais apparement ce n'est pas le cas de tout le monde, du moins de toutes les filles. Pour certaines, avoir du fil et une aiguille relève déjà de l'exploit, alors de là à savoir s'en servir !

J'ai même une machine à coudre depuis peu : je l'avais achetée pendant les soldes 2008 à Carrefour. Je l'aime bien, même si parfois j'aimerais bien avoir le designer pour lui donner des tips pour améliorer les machines à coudre ...

Enfin, j'ai quand même eu mon moment "couture" : j'ai acheté un mannequin (ou plutôt un "tronc" = des épaules à mi-cuisses.) suspendu à une tige en fer dans une braderie à 20€ si je me rappelle bien. J'ai pris un peu de tissu au mètre, des rubans et autres élastiques et j'ai passé deux bons mois avec le buste et la machine à coudre de ma tante dans le salon à bidouiller, piquer, batailler etc... J'avais même dû rembourrer le mannequin avec des cotons à démaquiller pour que ça soit à ma taille ... j'avais dû insister surtout sur les hanches. Je m'en rappelle parce qu'après chaque épaisseur de coton, je remesurais le tout, et comme ce n'était toujours pas ma taille, je devais en remettre une couche : "encore !!!" ...

J'ai quand même fait trois débardeurs et une tunique (voir un peu plus bas pour les photos... et oui j'ai fini par les faire ! ). Alors oui, ce n'est pas du travail parfait, les coutures ne sont pas très droites, le vêtement est améliorable, mais j'ai beaucoup aimé faire ces fringues.

J'avais voulu faire une jupe rouge, façon portefeuille, dans un tissu fluide rouge vif (mais pas criard). J'avais eu l'idée de faire une couture pour fermer la taille et de mettre une grosse broche dessus, pour donner l'impression que la jupe ne tenait que par la broche... Mais bon, pas évident avec du tissu fluide, et puis ça faisait drôlement sexy, parce qu'à chaque pas, la robe s'ouvrait au moins jusqu'à mi-cuisses... alors pour peu qu'on marche vite ...

Il me reste de tout ça des coupons de tissu et des morceaux de rubans dont je me suis servi pour l'appart ou pour customiser des fringues achetées... 100% récup !! Exemple : j'ai tendu et agraphé un coupon de tissu noir derrière l'escalier de la mezzanine pour masquer le bazar et donner l'impression d'avoir des contremarches .

Même si je ne fais pas de vêtements, je me sers quand même de ma machine !

lignes accueil

J'ai enfin fait les photos de mes créations vestimentaires... ce n'est pas du grand art, je vous l'avais dit. Mais voilà, j'ai bien aimé les faire... et même si je ne les porte jamais, je ne me résouds pas à les donner ou à les jeter

Je vais commencer par le premier que j'ai créé : le top perlé noir. J'avais une chute de tissu soyeux noir, il faisait tout juste la bonne taille. Quelques perles pour habiller un peu et deux bretelles pour la tenue... mine de rien ça m'a pris du temps ! A l'époque je savais pas trop comment m'organiser, dans quel ordre faire les coutures pour être le moins embêtée possible etc...
Ok je vous l'accorde il est un peu court, mais bon, comme je vous l'ai déjà dit, c'était plus pour tester que pour porter tous les jours !
Contente du résultat mais consciente que le noir était un peu court, j'ai décidé de recommencer le même top en blanc mais avec un peu plus de tissu ! Cette fois-ci la longueur est bonne mais l'effet drapé sur le devant n'est pas aussi bien réussi... J'ai donc laissé tomber ce genre de top.
J'ai donc décidé de faire un top bandeau, sans bretelles...
J'ai fait une double épaisseur au niveau des seins pour palier à la transparence du tissu, mais j'ai mis de la dentelle sur les bords, pour rajouter un petit côté sexy... et le petit laçage dans le dos, plus décoratif qu'autre chose
Vu que le bandeau blanc me plaisait assez et qu'il avait été relativement facile à faire, j'ai retenté l'expérience avec du tissu rouge.
La superposition de tissus totalement rouges était justement TROP rouge, donc j'ai rajouté un peu de dentelle blanche : atténué par le tulle rouge, le contraste est agréable je trouve...
Je ne sais plus pourquoi, peut-être après le visionnage du Walt Disney "Hercule" avec les muses en toges grecques, mais j'ai fait une tunique avec des grandes manches en voile.
Le tissu du buste est super joli, pailleté par endroits. Le seul hic, c'est qu'il gratte côté intérieur . Un peu de ruban bleu sur les cotés voilés histoire d'habiller un peu. Pour les manches, du voile bleu, avec un anneau d'élastique pour qu'elles ne remontent pas quand on lève les bras.
lignes accueil
Dernièrement, j'ai customisé la housse de ma chaise de bureau pour éviter qu'elle ne s'enlève à force de me lever/m'asseoir. J'ai découpé et cousu deux bandes de tissu que j'ai cousu à deux des 4 angles de la housse. Dans les deux autres angles j'ai cousu un gros bouton. Les deux bandes se croisent sous l'assise de la chaise pour aller s'accrocher aux boutons via une boucle d'élastique. Et pour que cela résiste aux invités un peu "rudes" j'ai fait en sorte que ça soit tendu à fond ! Tellement que j'ai eu beaucoup de mal à le mettre une fois terminé ! Mais au moins la housse ne bougera pas, même si je fais glisser mes fesses sur la chaise !
J'ai même eu assez de tissu pour faire des housses pour des petits coussins que j'avais récupéré il y a un bon moment. Je me suis mise à coudre ça l'autre jour, j'ai acheté les 3 fermetures éclair et j'ai fini en deux après-midi... pas grand chose à faire d'autre avec ces grosses chaleurs !

Perso j'aime bien, ça prolonge l'ambiance japonaise, et en plus ya la continuité du tissu entre la housse de mon siège et celles des coussins... Evidemment, ça ferait encore plus joli sur le canapé beige, sans la housse de couette de protection, mais bon : le beige c'est bien beau mais c'est sacrément salissant !

lignes accueil

Voilà donc la fameuse tour de dvd que j'ai habillé ces jours-ci. Elle pivote sur elle-même de façon à cacher la tranche des dvd. Elle est accrochée au mur en haut, via un bras coudé. C'est le chef qui m'a fait une méga ristourne dessus parce que c'était le modèle d'expo et qu'il avait quelques défauts.

J'avais un panneau de rideau en reste depuis la création du paravent-sommier derrière le canapé et du rideau cache-misère sous l'escalier de la mezzanine. Je me suis dit que ça ferait un rappel du motif...
Au départ j'avais voulu faire tenir le tissu sur la tour avec des aimants : le devant dépasse de quelques cms sur les côtés, j'y aurais replié le tissu et caché les aimants. L'ennui c'est que les aimants n'étaient pas assez forts pour tenir le tissu.
Et c'est Stéphane qui m'a donné la solution, comme d'habitude serais-je tentée de dire... l'air de rien, il propose une idée toute simple mais à laquelle je n'avais même pas pensé... Et oui, toujours l'art de faire compliqué !
J'ai fabriqué une sorte de drap-housse en glissant un élastique dans un ourlet que j'ai cousu à la machine... et après plusieurs noeuds pour régler la longueur adéquate de l'élastique, le tour fut joué ! Merci mon coeur !
lignes accueil
J'avais oublié de vous parler d'une autre de mes réalisations : le plafond de mon entrée. ça faisait longtemps que je savais quoi y faire mais je ne trouvais pas le tissu idéal, ou du moins au prix idéal !
Et puis un jour j'ai fini par trouver mon bonheur à Leroy Merlin, un rideau d'expo en voile noir avec des motifs baroques en velours noir. Vous allez me dire "pourquoi faire un rideau dans l'entrée ? en plus elle est toute petite cette pièce..."
Certes, mais je n'ai jamais eu l'intention de le suspendre à la verticale, mais plutôt à l'horizontale : je me suis fait une sorte de ciel de lit avec le rideau. Non seulement ça baissait un peu le niveau du plafond (3m de haut ça fait un grand pour une si petite superficie) et en plus je cachais la boîte à fusible toute moche (on le devine sur les photos).
Pour le côté technique, j'ai d'abord coupé la bande avec les oeillets du rideau (prévus pour le mettre sur une tringle). Ensuite j'ai coupé le rideau en deux dans le sens de la hauteur : il fallait bien le faire passer de part et d'autre du lustre ! Des passe-tringle aux deux extrémités pour le suspendre au plafond, quelques petits rubans noir pour le relever au niveau du lustre et le tour était joué. En plus ça va trop bien avec mon lustre non ?
lignes accueil

page générée le 06 - 12 - 2022 à 08 h 34.